Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 10:31

Me voilà de retour de deux semaines de vacances au Japon, riches en découvertes en tous genres! (bon, ok, ça fait déjà quelques semaines, j'ai toujours un peu beaucoup de retard sur la mise à jour de mon blog!)

Avant de vous dévoiler quelques photos de notre périple, je tenais à vous présenter quelques trouvailles du Japon, ramenées pour alimenter mon scrap (articles wikipedia).

 

Papier origami & Washi

Le washi (和紙 littéralement « papier japonais ») est le papier fabriqué artisanalement au Japon depuis 1 300 ans. Ce papier aux longues fibres de mûrier entrelacées est connu pour sa légèreté, sa flexibilité et sa solidité.
Il en existe plus de quatre cents sortes, aux motifs et aux couleurs variés, qui sont utilisées pour rédiger des cartes ou invitations, recouvrir des boîtes ou encore fabriquer des emballages, des faire-part, des abat-jour ou des cerfs-volants.
Les fibres utilisées les plus connues portent les noms de kozo, gampi et mitsumata. Chacune d'entre elles confère au papier des caractéristiques particulières.
On l'appelle souvent, par erreur, papier de riz en occident, alors qu'il est fabriqué à partir des fibres du mûrier.

 

Hanko (sceau japonais)

  Inkan (印鑑, inkan, qui est le terme le plus général) ou hanko (判子, hanko) est le mot japonais désignant le sceau utilisé au Japon (à l'instar de la Chine), que ce soit par les particuliers ou les entreprises, pour signer, valider tout type de document ou estampe, ou correspondance (personnelle ou administrative). Son lointain équivalent en occident serait le timbre en caoutchouc, mais il n'en a ni le caractère solennel ni le caractère très personnel.
De nos jours, au Japon, il est possible de faire authentifier et enregistrer son hanko par des services administratifs, pour s'en servir ensuite de façon officielle pour signer tous types de documents. En règle génerale, c'est de l'encre de couleur rouge qui est utilisée pour encrer le hanko.
Le hanko peut être en différents matériaux : bois, pierre, corne de buffle, et à différents prix. Des magasins lui sont spécialement dédiés. Le cadre de la « signature » obtenue peut être ovale, rond, ou carré et de toutes dimensions.

 

Purikuras (le scrap digital à la japonaise)

Les purikura (プリクラ) font référence à un certain type de photos au Japon, en Chine et à Taïwan. Le mot en lui-même est la contraction de Print Club dans la prononciation japonaise.
C
es photomatons sont extrêmement populaires au Japon; beaucoup de salles d'arcade ont un niveau entièrement dédié à ces machines. Parfois, des perruques et autres outils de cosplay, à utiliser dans la machine, sont à louer par toute personne que cela pourrait intéresser. Ces machines sont plus grandes qu'un photomaton classique, et offrent de nombreuses options.
Une cabine typique est suffisamment grande pour accueillir huit personnes, et certaines sont encore plus grandes. Cela coûte habituellement entre 300 et 600 yen par tour (entre 3 et 6 €). Quand de la monnaie est insérée, entre deux et dix images différentes peuvent être prises. Quand les images sont prises, les occupants sélectionnent celles qu'ils veulent garder et les impriment via un écran tactile.
Les images peuvent être alors décorées sur l'écran avec un nombre considérable de tampons virtuels, bordures, textes...
Finalement, le nombre et la taille des images à imprimer sont choisies, et après quelques minutes, les photos sont imprimées, sur des feuilles de papiers colorées, à découper et partager au sein du groupe.
Il existe de nombreuses variations de ces cabines. Certaines images peuvent être prises sous différents angles dans la cabine, d'autres font des impressions sur des papiers spéciaux, d'autres cabines encore ont des fonds différents interchangeables, sont décorées avec des faux décors, utilisant différents éclairages, ou permettant encore d'ajouter des logos de marques.
Une autre caractéristique des machines de Purikura est d'avoir différents cadres (les images autour des photos), typiques de chaque machine réparties dans tout le Japon. Ainsi, des personnes suffisamment motivées se prennent en photo dans chacune d'elles, complétant ainsi leur collection. Le Purikura est généralement utilisé par les adolescents, et plus particulièrement les filles, mais pas exclusivement. Beaucoup de jeunes filles emportent partout avec elles leurs albums de photos purikura pour les montrer et les échanger avec leurs amies. Bien que ce soit avant tout un phénomène essentiellement japonais, il existe quelques cabines de Purikura en Europe.

 

Masking tape

Eh bien oui, le Japon, c'est le pays du masking tape. J'aurai pu en ramener beaucoup plus, j'ai dû freiner mes ardeurs dépensières!

 

Echantillons de tissus et objets à décorer

Les échantillons de tissus se trouvent la plupart du temps dans les magasins de kimonos ou de tissus pour Kimonos. Ils sont souvent classés par couleurs, et un set d'une quinzaine d'échantillons ne coute pas plus que 4 €. Un bon plan pour ajouter un peu de tissu à nos pages de scrap!

Eventails tous blancs, livres japonais à altéer, remplis de pages à déchirer, et tellement d'autres choses!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lilly pot'colle 01/09/2012 09:30


bravo pour votre blog

Pascallle 13/10/2010 09:19



c'est joli comme tout ces papiers, ces maskings tape... j'adore !


quel pied de faire un tour la bas !



Rechercher

Vieux Articles

Nouveautés